In Fine éditions d'art

ROSES

En 1894, Monsieur Jules Gravereaux fait fortune aux côtés de la famille Boucicaut, lors de la création du magasin le Bon Marché. Il est jeune retraité, passionné de photographie, il séjourne dans l’obscurité du laboratoire de sa propriété de l’Haÿ. Sa femme l’incite à profiter du grand air. Il commence donc sa collection, ses hybridations et études de « la reine des fleurs ». En 1899, possédant 1 600 espèces et variétés de roses, il fait appel à Edouard André, architecte paysagiste de renom, pour s’occuper de la mise en scène de ce qui deviendra la première roseraie au monde.
En 1914, L’Haÿ devient L’Haÿ-les-roses en référence à sa nouvelle roseraie. Doyenne, à la renommée internationale, avec plus de 11 000 rosiers et près de 2 900 espèces et variétés de roses, cette roseraie réunit aujourd’hui l’une des plus importantes collections de roses anciennes au monde.

« Je suis née à l’Haÿ-les-roses, et sa roseraie fait partie de ma vie depuis ma tendre enfance, puisque je la longeais plusieurs fois par semaine pour rejoindre la maison de mes grands parents de l’autre côté du parc. Est-ce cette mémoire, « ma madeleine de Proust » qui me pousse en tant que photographe à errer dans ses allées et jardins de mai à juin depuis quelques années ? Et à en admirer les 13 collections qui s’organisent autour du jardin central à la française ; l’allée des rosiers pimprenelles, le jardin des roses galliques, celui des roses d’extrême-Orient, l’allée des roses à thé ?…»
Valérie Knight

Partenaires