In Fine éditions d'art

Les Singeries de Chantilly

Au cœur des appartements des princes de Condé à Chantilly, les deux singeries, peintes par Christophe Huet en 1735 et 1737, forment les plus beaux ensembles décoratifs du château de Chantilly. Considérées au XVIIIe siècle comme de purs éléments de fantaisie, pas même mentionnées dans les guides du temps, la Petite et la Grande Singerie de Chantilly comptent aujourd’hui parmi les plus beaux décors exotiques, témoignages du goût du XVIIIe siècle pour l’Orient, qui nous soient parvenus, avec ceux de l’hôtel de Rohan et du château de Champs-sur-Marne.

Tout en faisant la part belle à ces morceaux de bravoure de la peinture décorative du XVIIIe siècle, ce livre explore l’attirance de toute une époque pour les étonnantes métamorphoses, caricatures ou représentations naturalistes de l’animal fascinant qu’est le singe.

Le parcours de Christophe Huet, peintre décorateur mais aussi graveur et grand spécialiste de la peinture animalière de son temps, nous entraîne à la découverte des singeries à travers toute la France.

Sommaire

Remerciements
Introduction

LA FIGURE DU SINGE
Le singe dans le monde antique et les sociétés extra-européennes
Le singe, image de l’homme ou incarnation du démon dans l’art occidental
Le singe, parodie de l’homme dans les scènes de genre en Flandres au XVIIe siècle
Le singe, un animal exotique
Le goût pour les « grotesques » ou « arabesques » au début du XVIIIe siècle

LES SINGERIES DE CHANTILLY
Les Singeries de Chantilly
Christophe Huet (1700-1759)
Les peintures animalières de Christophe Huet
La carrière de Christophe Huet peintre décorateur
Huet et la gravure
La Grande Singerie
La Petite Singerie
Autres décors de Singeries

Bibliographie

Partenaires