In Fine éditions d'art

Les palais disparus de l’Empereur

Tuileries, Saint-Cloud, Meudon

Ce catalogue est publié à l’occasion de l’exposition « Les palais disparus de l’Empereur. Tuileries, Saint-Cloud, Meudon », organisée par le Mobilier national, Galerie des Gobelins, Paris, du 15 septembre 2021 au 15 janvier 2022.
Après dix années de Révolution, Napoléon Bonaparte entreprend de rétablir un pouvoir monarchique en France. Il le fait en s’installant dans les anciennes demeures des rois – Palais des Tuileries, châteaux de Saint-Cloud, Meudon, Fontainebleau, Compiègne – et en créant une nouvelle cour, qui devient bientôt la plus fastueuse de l’Europe.
« On ne peut concevoir un pouvoir quelconque sans apparat », disait l’Empereur. Les palais, leur décor renouvelé et la cour brillante qui s’y déploie sont au service d’un double dessein politique :
réunir les élites françaises autour du nouveau régime et imposer la prépondérance du « Grand Empire » sur les autres Etats du continent.

Parmi les nombreuses manifestations prévues en France en 2021 célébrant Napoléon, l’exposition du Mobilier national ambitionne de « ressusciter » les palais des Tuileries, siège du pouvoir, et les maisons de campagne de Saint-Cloud et Meudon à travers des œuvres d’art qui les ont ornées entre 1799 et 1815 et qui traduisent à la fois l’originalité de l’art décoratif français, la hiérarchie des ameublements au sein d’un espace de représentation aulique exceptionnellement complexe, et leur rapport avec l’histoire, non seulement celle de l’événement politique mais aussi des modes d’existence d’une société.

Partenaires