In Fine éditions d'art

L’âge d’or de la Renaissance portugaise

Quand s’ouvre le règne de Manuel Ier, en 1495, le royaume de Portugal, tourné vers l’Océan, jouit d’un emplacement stratégique, à la croisée des axes commerciaux vers la façade atlantique et vers la Méditerranée. Le perfectionnement de la cartographie et des techniques de navigation permet aussi d’ouvrir de nouvelles voies maritimes vers l’Inde et le Brésil, bouleversant à jamais les frontières du monde connu. Carrefour du monde, Lisbonne est une capitale multiculturelle où affluent les richesses mais aussi des idées nouvelles et des hommes venus de loin.

Au sein d’une cour raffinée, la production artistique fait écho à cette ouverture sur le monde ; les ateliers lisboètes, soutenus par la commande royale, adoptent une nouvelle manière de peindre, opérant une synthèse très originale entre les inventions picturales de la Renaissance flamande et italienne et la culture portugaise. C’est au talent des peintres portugais de la première moitié du XVIe siècle, et à ce moment crucial de l’histoire de la peinture européenne, que cet ouvrage entend rendre hommage.