Liseuse

In Fine éditions d'art

Joseph-Félix Bouchor (1854-1937) peintre

Instants de vie

S’il est habituel, et pratique, de classer les artistes par écoles, catégories ou influences, ce type de cloisonnement peut se révéler peu adapté à certaines personnalités ayant toute leur vie cherché à y échapper. Joseph-Félix Bouchor appartient précisément à cette catégorie d’artistes qu’il n’est pas possible de rattacher à un mouvement, ou plutôt qu’il faudrait rattacher à plusieurs : académiste, orientaliste, naturaliste, paysagiste, portraitiste, peintre militaire, il fut tout cela successivement…et parfois en même temps. Le talent seul du peintre n’apporte qu’une explication fragmentaire à cette diversité. Etudier une personnalité aussi complexe nécessite de comprendre son époque, en d’autres termes d’interroger l’environnement pour expliquer l’homme.
Né dans une famille de médecin, il mène une vie de bohème à Montmartre avec son frère poète, Maurice Bouchor, puis il se forme à la peinture en forêt de Fontainebleau. Voyageant beaucoup, il peint l’Égypte, l’Algérie, le Maroc… avant de s’installer à Freneuse en Seine-Maritime. À portée de Paris, ce coin de Normandie offre bien des thèmes à ce peintre de salon qui a un joli succès.

Sommaire

Bouchor ou le pari du petit maître
Joseph-Félix Bouchor, homme et artiste de son temps
Le peintre des salons ou l’art de réussir
Joseph-Félix Bouchor en la Bretagne
Bouchor et les gens de mer : l’artiste et l’homme
Bouchor, témoin de la Grande Guerre
Les dons aux musées
Notices détaillées
– La Presse au cidre
– Égypte 1881
– Sorrente et le Vésuve
– Au quartier général du général Fayolle à Maricourt
– Les Bigoudènes
– Noces au Faouët
– Le Marché aux cochons
Repères chronologiques
Principales sources et bibliographie sélective

Partenaires