In Fine éditions d'art

Youla CHAPOVAL

« Un artiste prometteur », ce sont les termes employés par Georges Pompidou pour parler de Youla Chapoval, quelques années avant sa propre mort. « C’est le premier artiste que j’ai acheté, il est mort jeune. Trop jeune », confiait le Président de la République avec émotion en commentant une œuvre du peintre, alors qu’il ouvrait les portes de sa résidence secondaire d’Orvilliers à la télévision française de l’époque.
En l’espace de presque 10 ans – de 1942 à 1951 –, ce peintre russe de la Deuxième École de Paris s’est fait reconnaître par ses contemporains, artistes, critiques et collectionneurs d’art. Sa mort brutale et mystérieuse en 1951, alors qu’il n’a que 32 ans, met fin à une carrière qui atteignait tout juste sa maturité, les dernières œuvres de l’artiste étant empreintes d’une esthétique libre et poétique, affranchie de toute influence.
Le catalogue que lui consacrent les galeries Alain Le Gaillard, Laurentin et Le Minotaure propose une vue d’ensemble sur cette trajectoire fulgurante, sur cette décennie de création acharnée, marquée par un style pictural qui n’aura cessé d’évoluer. À travers une sélection d’huiles, d’œuvres sur papier et de lithographies, l’ouvrage illustre cette évolution, ce passage remarquablement rapide d’un style figuratif académique à une abstraction lyrique et « humaniste », via un cubisme librement interprété.

Partenaires

Communiqué de presse